La création de valeur

Tous nos investissements visent à fournir des rendements financiers attrayants à nos investisseurs et sont prévus pour des « sorties » optimales d'ici 4 à 5 ans.

Nous croyons que non seulement le capital-risque et le capital-investissement sont compatibles avec le développement économique et social des régions dans lesquelles nous travaillons, mais aussi un facteur clé pour assurer la croissance durable et la prospérité économique à long terme de nos pays et  de nos secteurs cibles. Le capital-investissement, de manière générale, a fortement contribué au développement des économies occidentales au cours des dernières décennies. Chaque investissement dans lequel nous nous engageons vise à être socialement bénéfique, mais aussi à être lucratif en visant à générer des retours sur investissement élevés.

En veillant à ce que nos investisseurs soient parmi les «gagnants» de chaque projet, nous encourageons un modèle de développement durable fondé sur un cycle continu de développement économique soutenu par des entrées de capitaux internes et externes vers de nouvelles entreprises  et la croissance d'entreprises commerciales existantes.

Nous travaillons pour nos investisseurs et nous nous considérons pas seulement comme des gérants de leur capital : nous avons aussi le devoir de maximiser les rendements financiers et non financiers pour nos entreprises. Notre modèle d'exploitation est étroitement aligné sur ce principe : la plupart de nos incitations étant motivés par des intérêts (une partie des gains sur les investissements oú nous sommes «sortis» avec succès) plutôt que par des frais de gestion. Le fait d'avoir un intérêt partagé dans la sélection des transactions générant un rendement maximal  et un niveau de risque acceptable allié des avantages économiques et sociaux positifs nets nous permet de prendre des décisions de gestion qui maximisent la création de valeur nette dans les entreprises dans lesquels nous nous engageons.

La croissance d’entreprises prospères

Lors de notre entrée dans une entreprise, la création de valeur et l'impact social sont nos principales priorités autour desquelles nous planifions à la fois les opérations et la stratégie de croissance de nos entreprises. Notre objectif ultime est de générer des retours sur investissement positifs lors d'une sortie de chaque entreprise. Nous cherchons à créer de la valeur dans ces entreprises via les méthodes et pratiques clés suivantes :

  • Établir des opérations rentables et / ou inverser les activités existantes pour générer des bénéfices
  • Ouvrir de nouveaux marchés et élargir les marchés existants
  • Contribuer à une concurrence efficace contre les substituts locaux et/ou l’importation; générer des exportations compétitives au niveau régional et mondial
  • Faire de nos entreprises un élément clé de leur stratégie d'investissement et de développement
Créer des « champions régionaux »

En co-gérant les entreprises dans lesquelles nous investissons, nous cherchons à créer des « champions régionaux », des entreprises capables de s'étendre au-delà d'un seul site d'exploitation et de franchir les frontières naturelles en Afrique de l'Ouest pour conquérir des parts de marché dans leurs secteurs d’activité.

Notre objectif est de faire passer nos investissements de petites entreprises à moyennes entreprises, puis à  grandes entreprises. Durant notre presence, nous cherchons à capter la valeur générée et à restituer les gains à nos investisseurs via quatre moyens de sortie clés:

  • Vente des participations dans l'entreprise à des acheteurs stratégiques et industriels qui cherchent à se développer dans le marché ouest-africain, à créer des synergies opérationnelles ou à intégrer leur chaîne d'approvisionnement ;
  • Ventes des participations dans l'entreprise à d'autres acheteurs financiers, à savoir d'autres fonds de private equity, qui cherchent à les développer à plus grande échelle ;
  • Les « buy-ins » de gestion, un mécanisme de sortie de plus en plus commun pour le private equity dans la région ;
  • La cotation publique dans les bourses régionales.