Impact

La réalisation d'un impact économique et social positif avec nos investissements est l'une de nos principales priorités et est aussi importante que la génération de rendements financier attractifs pour nos investisseurs. Dans le spectre de l'investissement d'impact, nous considérons que nous sommes dans le segment intermédiaire avec un accent mis autant sur les retours financiers que sur les retours non financiers. Notre conviction est que les deux sont fondamentalement reliés entre eux et que l'impact économique et social ne peut être atteint de manière large et large en fournissant uniquement de fortes incitations économiques aux seuls acteurs financiers du projet.

Nous constatons une corrélation entre les indicateurs d’impact et les paramètres commerciaux dans les entreprises avec des fondamentaux solides au fur et à mesure que les entreprises évoluent, non seulement dans la création d'emplois et des services directs pour la communauté dans lesquelles elles évoluent, mais aussi dans les vies touchées et améliorées.

En même temps, nous réalisons que tous les investissements ne sont pas les mêmes par rapport à leur niveau d'impact social. Deux entreprises avec le même niveau d’investissement en capital et de rendements financiers peuvent avoir des niveaux d'impact radicalement différents sur les pays et les communautés dans lesquels ils sont basés, et cet impact n'est pas nécessairement toujours positif. Ainsi, dans notre processus de sélection des investissements, nous cherchons à nous concentrer sur des entreprises qui créent de la valeur à long terme et qui offrent des avantages concurrentiels dans les zones dans lesquelles nous évoluons et qui fournissent un afflux net d'actifs par rapport aux entreprises purement focalisées sur l'extraction. De même, nous nous concentrons également sur des entreprises qui créent directement de l’impact économique, tels que celles œuvrant dans le secteur de la santé et de l'éducation.

Notre but final est de contribuer à transformer les pays ouest-africains francophones de leur statut économique historique d’exportateurs de produits de base en des économies solides avec des industries offrant une valeur ajoutée significative et compétitive sur les marchés mondiaux, des consommateurs autonomes et une classe moyenne grandissante.